Déploiement de la 5G

Déploiement de la 5G : comment se protéger ?

Déployée depuis le mois de janvier dans l’Hexagone, celle qui est annoncée depuis plusieurs années comme une révolution des usages numériques suscite toujours autant de controverses. Quand certains y voient une formidable avancée technologique, d’autres craignent au contraire des effets des plus néfastes sur la santé et sur l’environnement. La 5G doit en effet permettre de nouveaux usages dans bien des domaines (médias, santé, transports, etc.), lesquels profiteront de débits jusqu'à 10 fois supérieurs à la 4G. Mais beaucoup de questions se posent quant au rayonnement magnétique de cette nouvelle technologie et ses possibles répercussions sur les organismes vivants. Et pour cause : à ce jour, aucune étude scientifique n’est disponible sur le sujet et personne ne connaît vraiment quel est le taux d’émission d’ondes de la 5G, particulièrement sur le long terme. Ce qui n’a pas empêché le Centre de Recherche International contre le Cancer (CIRC), organe dépendant de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de classifier l’émission de ses radiofréquences comme carcinogènes possible pour l'Homme (Groupe 2b). 

 

La fréquence de diffusion en question

 

Les inquiétudes portent surtout sur la fréquence de diffusion des ondes électromagnétiques de la 5G plus que sur leur nature. En promettant un débit dix fois supérieur à celui de la 4G, ces fréquences seront donc bien plus élevées, comme le nombre d’antennes relais pour les propager. De plus, si ces ondes électromagnétiques n'entraîneraient pas de modifications de l'ADN, elles possèdent en revanche un effet thermique dont on sous-estime encore les effets à long terme, lequel peut sérieusement endommager les tissus biologiques par chauffage. Un risque que devrait écarter le respect des seuils de fréquences, selon certaines instances. Il est pourtant légitime de se demander s’il sera réellement possible de les contrôler et de les respecter. 

 

Les solutions mom®, des barrières de protection contre les ondes électromagnétiques

 

Les personnes électro-hypersensibles (EHS), intolérantes à l'exposition aux ondes électromagnétiques, sont à priori les plus touchées par ces impacts négatifs de la 5G sur l’homme. Mais le déséquilibre énergétique engendré chez tout un chacun suite à une exposition à ces ondes peut être à l’origine de nombreuses pathologies : cancers, stress cellulaire avec dommages génétiques et du système reproducteur, déficits d’apprentissage, de mémoire et de concentration, troubles neurologiques… Sans compter qu’il est difficile de connaitre réellement les effets de la 5G sur le cerveau. 

En étant dotées de de dispositifs permettant de capter les ondes électromagnétiques pour les convertir en ondes positives et favorables au développement du vivant, les solutions mom® s’imposent comme de véritables barrières protectrices face aux ondes électromagnétiques. Elles inversent en effet leur polarité et génèrent des ondes scalaires, ondes des plus bénéfiques pour la santé humaine, comme s’accorde à la reconnaître de plus en plus la communauté scientifique. Des pendentifs mom1®, mom2® et mom6®, pour se prémunir individuellement, au correcteur d’environnement mom®, qui rayonne à plus de 130 mètres, différents dispositifs sont pensés pour se préserver et préserver son environnement contre l’incidence de ces ondes. Des incontournables pour qui souhaite se protéger efficacement des ondes électromagnétiques alors que le déploiement massif de la 5G est attendu dans les mois à venir.  

L’équipe Espace mom

 
Laisser un commentaire
Envoyer