Il y a encore dix ans, personne pour ainsi dire ne connaissait l’existence des ondes scalaires en France et dans le monde francophone. Il aura fallu un certain Professeur Konstantin Meyl, Professeur allemand des Universités, spécialiste de la Physique des champs et promoteur du concept des ondes scalaires, pour que celles-ci fassent leur apparition dans le monde médical. C’est au Docteur Hervé Janecek, biologiste, nutritionniste et vétérinaire de formation, comptabilisant plus de 40 années d’expérience en physiologie et en médecine, que l’on doit leur introduction dans le monde médical en France. Mandaté par le Professeur Meyl pour ouvrir le public français à ses travaux, il a en effet traduit l’essentiel de ceux-ci à destination des médecins français pour les informer sur l’usage des ondes scalaires dans leur domaine d’applications.

Une explication à la fabrication d’électricité dans le corps

Personne avant le Professeur Meyl n’était parvenu à expliquer la fabrication et la circulation d’électricité dans le corps, laquelle survient selon lui grâce à une réaction qu’il a appelée la « nutrinolyse ». Au travers de ces travaux, il démontre que c’est grâce à ces ondes de formes longitudinales que sont les ondes scalaires, beaucoup plus pénétrantes que les ondes électromagnétiques, que cette réaction est possible.  Le sang comme la lymphe, mais aussi la sève des végétaux, circulent en permanence dans notre corps en créant des vortex réceptifs à ces ondes. C’est grâce à ces vortex d’eau, mais aussi de plasma ou de liquides interstitiels, qu’elles s’amortissent et alimentent le corps en énergie. L’interaction de leurs neutrinos externes avec l’eau du corps constitue ainsi, selon le Professeur Meyl, l’explication à la fabrication et la circulation de l’énergie vitale dans l’organisme vivant.

La dimension physique de la médecine

Cette découverte pourrait être le socle de la révolution la médecine dans les années à venir. Quand celle-ci ne soigne qu’en ayant recours à la chimie, très précieuse dans les cas d’urgence et la chirurgie, elle omet de prendre en compte la physique dans ses méthodes et outils de soins. Les physiologistes sont en effet actuellement exclusivement biochimistes. Le recours aux ondes scalaires pourrait pourtant renverser la façon d’aborder la maladie, proposant une approche plus holistique, visant à stimuler le terrain énergétique du corps. Particulièrement dans le cas des maladies chroniques, où la suppression des symptômes ne suffit pas à guérir. Dans les pays de l’Est comme en Asie, cette dimension physique de la médecine est bien prise en compte et fait l’objet de multiples recherches. Le paramètre « vitalité » des tissus y est perçu comme étant de nature physique et non chimique. Les ondes scalaires pourraient donc constituer donc une avancée majeure dans la médecine contemporaine, bien que leur existence, en tant que réalité physique, vienne juste d’être démontrée.

Vers de nouvelles techniques de soin

Expliquées et mise en avant par des physiciens de haut niveau, capables d’amener une compréhension de la Physique des ondes et des champs au sein du vivant, les ondes scalaires devraient permettre l’accès à de nouvelles techniques de soins. En attendant leur émergence, les solutions mom® représentent une manière efficace de pouvoir bénéficier de l’apport bénéfique de ces ondes sur la santé. Des pendentifs énergétiques (mom®1 et mom®6 en trois déclinaisons), au matelas de thérapie par ondes scalaires mom®108, en passant par le correcteur d’environnement mom® et le correcteur de réseau électrique mom®3, chacun peut profiter selon ses besoins du bienfait de ces ondes qui constituent sans doute le socle de la médecine de demain.