Pourquoi il est nécessaire de se protéger de la 5G

Pourquoi il est nécessaire de se protéger de la 5G 

Alors que les déploiements se multiplient en Europe et que les premières offres sont attendues en France d’ici la fin de l’année, les craintes suscitées par l’arrivée de la 5G se renforcent en cette période de crise sanitaire par le coronavirus. Les principales inquiétudes sur la généralisation de cette cinquième génération de la technologie de communication sans fil viennent de la multiplication des antennes relais émettant des ondes électromagnétiques. Face à cette prolifération d'antennes émettrices, nombreux sont ceux qui s'interrogent sur les effets à moyen-long terme du haut-débit sur l’environnement et la santé. Conçue pour répondre à la très grande croissance des données et à la connectivité de nos sociétés modernes, cette nouvelle technologie offre d’impressionnantes capacités d'échanges et de stockage des données et des volumes d'appels pratiquement illimités. Pour ce faire, elle utilise une largeur de bande inexploitée de l'onde millimétrique (MMW), comprise entre 30 et 300 GHz, ainsi que certaines basses et moyennes fréquences. Des radiofréquences que le Centre de Recherche International contre le Cancer (CIRC), qui fait partie de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a classifié en carcinogènes possible pour l'Homme (Groupe 2b). 

 

La fréquence de diffusion des ondes en question

Deux familles de radiations sont distinguées : les radiations ionisantes et les radiations non-ionisantes. Les premières, comme les UV, les Rayons X ou Gamma, modifient l'ADN en raison de leur longueur d'ondes, provoquant des mutations à l'origine de cancers. Les secondes, comme les ondes électromagnétiques, n'entraînent pas de modifications de l'ADN mais  possèdent un effet thermique dont on sous-estime encore les effets à long terme, pouvant endommager les tissus biologiques par chauffage. Si certaines instances affirment que grâce à des seuils de fréquence respectés, les incidences nocives de la 5G sur la santé ne sont pas à craindre, on peut toutefois se demander s’il sera possible de contrôler et de respecter ces seuils. 

 

En soi, le 5G ne sera pas différente de ses cousines que sont la 3G ou la 4G. Même si la transmission des signaux s’effectue avec un autre codage, l’interaction entre les champs électromagnétiques et le vivant reste quasi identique. En réalité, ce n’est pas la nature même des ondes électromagnétiques de la 5G qui pose question, mais bien leur fréquence de diffusion. Leur débit promet en effet d’être dix fois supérieur à celui de la 4G, pour un nombre d’objets ou de systèmes domotique pouvant être connectés simultanément, multiplié lui aussi par dix. Les fréquences utilisées seront donc bien plus élevées, comme le nombre d’antennes relais pour les propager. Quels peuvent être les risques sur notre santé et comment s’en prémunir ? 

 

Les solutions mom contre l’exposition aux ondes électromagnétiques

 

Les personnes électro-hypersensibles (EHS), intolérantes à l'exposition aux ondes électromagnétiques, sont les plus touchées. Brûlures, acouphènes, migraines... sont autant de symptômes dont elles souffrent. Mais le déséquilibre énergétique engendré chez tout un chacun en s’exposant à de telles ondes peut être à l’origine de nombreuses pathologies : cancers, stress cellulaire qui augmente les radicaux libres nocifs, engendrant des dommages génétiques et du système reproducteur, déficits d’apprentissage, de mémoire et de concentration, ou encore des troubles neurologiques. Sans compter qu’il est difficile de connaitre précisément les effets de la 5G sur le cerveau. Raisons pour lesquelles il est important de mettre en place un maximum de solutions de protection contre ces ondes électromagnétiques. 

Les solutions mom® répondent à cette exigence de protection. Elles sont équipées de dispositifs permettant de capter les ondes électromagnétiques pour les convertir en ondes positives et favorables au développement du vivant, simplement en inversant leur polarité et en émettant des ondes scalaires. Des pendentifs mom1 ® et mom2 ®, qui permettent de se prémunir individuellement, au correcteur d’environnement mom ®, qui rayonne à plus de 130 mètres, différentes solutions sont proposées pour se préserver et préserver son habitat comme n’importe quel type d’environnement. Face à l’arrivée massive de la 5G et des ondes électromagnétiques qu’elles transportent, ces dispositifs mom® devraient largement se développer en vue de la préservation de la santé du vivant. 

L’équipe Espace mom