Notes personnelles

Il est question de sujets quoique disparates, mais néanmoins susceptibles de vous intéresser. Je n’ai aucune croyance et ne fais partie d’aucun système qu’il soit religieux ou politique, je n'ai pas d’étiquette. Notre société technologiquement avancée, à l’ère de la navette spatiale, souffre d’une très grande lacune. Cette lacune est la méconnaissance des phénomènes vitaux.

Qu’est-ce qui fait pousser une salade ? D’un enfant qui grandit, on dit qu’il « pousse ». Quelle est cette poussée ?

La force vitale est difficile à définir et à identifier. Nous savons que la vie est faite d’ondes et que l’être humain est un être électromagnétique et que tout ce qui vit est énergie. Georges Lakhovsky l’avait compris. Les résultats obtenus avec son « oscillateur à ondes multiples » le confirment :

PDF GEORGES LAKHOVSKY

Je vous propose de lire un article sur Georges Lakhovsky écrit par Hélène Barbier du Vimont et paru dans le journal médecines alternatives.

PDF LA MACHINE DE LAKHOVSKY

Vous trouverez dans le document en PDF une explication quant à l’origine de mes dessins et comment tout a commencé.

PDF LES RAYONNEMENTS DU VIVANT

Mon travail se situe dans le prolongement de cette approche, quant à mes dispositifs Mom®, compte tenu des types de rayonnements obtenus, j’ai amélioré et affiné l’ensemble des appareils pour finalement obtenir ce que je considère comme étant le meilleur type de rayonnement, la spire conique en mouvement dextrogyre composée d’une seule ligne (le principe d’unité). Précédemment je l’obtenais sur de l’eau chauffée après l’avoir "vitalisé" sur l'un de mes premiers dispositifs le Mom 10 (non commercialisé).

Quant aux rayonnements néfastes, les lignes droites, et surtout les quadrillages composés de cassures que l’on trouve dans les réseaux électriques, ils sont disharmoniques et chaotiques (Principe de séparation).

Ces formes correspondent à des « champs de force » existant réellement. Ces dessins ne sont pas une vision subjective de l’esprit, car c’est comme si ma main suivait les contours de ces courants d’énergie, sur lesquels je me connecte en créant une « mise en résonance ».

Les dispositifs modifiés ont la capacité « d’inverser les émissions » dites négatives en émissions positives. Je ne savais pas comment cela se produisait. Je l’avais évoqué dans le précédent exposé, mais je n’y avais pas accordé beaucoup d’importance. Depuis, les choses ont évolué et je comprends mieux aujourd’hui les interactions quant aux polarités des ondes électromagnétiques et scalaires (Voir la rubrique technique).

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris