Le mini-cube mom6

Le mini-cube, le nouveau pendentif énergétique mom®

 

Inspiré du correcteur d’environnement mom®, ce cube à six faces comportant chacune un oscillateur type Lakovsky d’environ 22 cm de diamètre pour émettre des ondes scalaires sur une portée avoisinant les 100 mètres, le mini-cube est le petit nouveau des pendentifs énergétiques mom®. Tout comme les pendentifs mom®1 et mom®2, ses bienfaits se concentrent directement sur la personne qui le porte. A la différence que ses six faces en trois dimensions lui confèrent une capacité de pénétration en ondes scalaires plus importante que ses grands frères au design aplati. Quand la puissance de rayonnement des mom®1 et mom®2 serait essentiellement verticale, celle de ce mini-cube serait, elle, multidirectionnelle. 

 

Plus petit, plus puissant ?

 

Dimensionné sur 15 millimètres de côtés, habillé d’un boîtier de couleur violette réalisé à partir d’une imprimante 3D, le pendentif mini-cube mom® émettrait des ondes scalaires plus puissantes que ses comparses. C’est en tous cas ce qu’affirment les personnes qui ont eu l’occasion de le porter, exprimant un ressenti « plus en profondeur » de son action.  Comme les pendentifs énergétiques mom®1 et mom®2, le mini-cube mom® transforme les ondes électromagnétiques auxquelles nous sommes constamment exposés en ondes bienfaisantes pour l’organisme. Il se révèle donc idéal pour se protéger des agressions électromagnétiques  extérieures qui nous assaillent au quotidien (portable, DECT, wifi, technologie 5G...), transformant ces émissions d’ondes polluantes en ondes favorables au vivant. A la différence qu’il se révèle beaucoup plus discret à porter que les pendentifs mom® 1 et mom® 2 grâce à son format compact. 


La puissance du mom®2 concentrée et amplifiée

 

A terme, le pendentif énergétique mini-cube mom® devrait se substituer au pendentif mom®2, plus imposant avec ses 11 centimètres de diamètres. Comme lui, le mini-cube mom® procure du calme à la personne qui le porte, apaisant le stress, l’anxiété comme la douleur, venant nourrir le cœur de nos cellules en énergie bénéfique. Conçu lui aussi à partir des travaux de Georges Lakhovsky, le pendentif énergétique mini-cube mom® s’appuie sur des technologies à la frontière de nos connaissances scientifiques actuelles. Le circuit électronique passif sur lequel il est constitué contient des informations biologiques globales (phylogenèse) issues de végétaux et de minéraux. Participant au rééquilibrage énergétique de son propriétaire, il accompagnera idéalement lui aussi les bioénergéticiens et autres praticiens énergétiques dans leur exercice et la promulgation de leurs soins. Son format compact et sa puissance font de lui le partenaire incontournable des personnes électro-hypersensibles (EHS), particulièrement réceptives aux ondes électromagnétiques. Ce nouveau pendentif énergétique mom® est commercialisé au prix de 195 €. Il sera très prochainement en vente depuis notre site internet.

 

L’équipe mom®

Commentaires (3)
JL&M
mercredi 07 octobre 2020 09:26:38
Bonjour,

Bravo pour le travail réalisé et merci pour la finalisation.
Dans l'attente de pouvoir le tester.
Véronique Zamnibortch
lundi 05 octobre 2020 21:05:35
Excellente initiative, je me réjouis de le "tester" car plus petit et discret que ses prédécesseurs et officiant dans toutes les direction, plus besoin de le retourner. Merci beaucoup.
Phyl
samedi 03 octobre 2020 19:02:25
OK, j'ai pu discuter il y a un an, avec Hubert au téléphone, qui travaillait déja sur le Mini Cube, et j'attendais avec impatience sa commercialisation. Je serai heureux d'en commander deux, dés que ce sera possible. J'ai à ce jour deux pendentifs pour moi et ma compagne et deux plaques dont les effets sont vérifiés ...je suis un peu radiesthésiste et peux vérifier au pendule, et sur moi même au quotidien les effets salvateurs de ces objets très évolués. Prévenez moi s;il vous plait au plus vite. Merci Beaucoup, et mes Salutations à Hubert qui ouvre des portes en valorisant des techniques que de "mauvaises intentions", ont voulu faire disparaitre .
Phil.
Laisser un commentaire
Envoyer