Selon Le Centre d’information de l’eau, 67% des Français déclaraient boire l’eau du robinet en 2020. 174 000 litres d’eau potable s’écoulent chaque seconde de nos robinets, soit l’équivalent de 5,5 milliards de m3 distribués chaque année dans l’Hexagone. Si en 2004, un rapport du Sénat remettait sérieusement la qualité de cette eau en cause, force est de constater que les normes se sont depuis largement renforcées. Pour autant, l’eau du robinet provient directement de notre environnement et contient donc ce qui s’y trouve. Si certains des éléments qui la constituent n’ont en effet aucune incidence sur la santé, à l’image du calcaire issu des couches traversées par l’eau dans le sol, d’autres sont au contraire à surveiller, comme les nitrates ou encore les pesticides. Vous serez peut-être surpris d’apprendre que pour ces derniers, une teneur totale de 0,5 microgrammes par litre est autorisée dans cette eau à laquelle nous recourons pour boire, mais aussi nous laver, arroser nos plantes ou encore remplir notre piscine. Autant dire que l’eau du robinet que nous ingérons massivement de manière quotidienne est donc loin d’être aussi limpide que de l’eau de roche. Ce qui donne à réfléchir quand on sait que nous en consommons en moyenne quelque 150 litres par personne et par jour…

L’effet des ondes scalaires sur l’eau

Les ondes scalaires font partie intégrante de ce que les physiciens dénomment « le bruit de fond », ce mélange d’ondes sans lequel aucune forme de vie ne serait possible. Ces petites particules surabondantes dans l’univers nous nourrissent à chaque instant, touchant chaque seconde, par dizaines de milliards, chaque partie de notre corps et de toute matière, en les traversant facilement. On comprend en quoi ces ondes bénéfiques, qui ont la capacité de transformer les émissions d’ondes électromagnétiques polluantes en émissions d’ondes bénéfiques pour la santé du vivant, peuvent être précieuses pour qui souhaite assainir ou « purifier » l’eau du robinet qu’il consomme. En agissant au cœur même des cellules de l’eau, les ondes scalaires vont la débarrasser de ses différents polluants pour lui rendre ses vertus originelles.

Le scalarisateur mom®11, générateur d’ondes scalaires pour eau et boissons

Petit dernier à faire son entrée dans la gamme des solutions mom®, le scalarisateur mom®11 génère des ondes scalaires dans le but d’annihiler, en 15 secondes seulement, les effets des composants nuisibles présents dans l’eau (du robinet ou en bouteille), comme dans toutes formes de boisson (eau, jus, tisane, thé, café, vin etc.). S’adaptant à de multiples supports, tels que tasses, verres, carafes, thermos, etc., son socle le rend particulièrement facile d’utilisation. Après être passé dans ses mains et avoir profité de son émission bénéfique en ondes scalaires, l’eau et les boissons sont non seulement assainies de tout composant néfaste qu’elles pourraient contenir, mais voient aussi leur qualité vibratoire et leurs bienfaits augmentés. Pour en profiter de façon optimale, la boisson doit être consommée directement après avoir été soumise au scalarisateur. 

L’équipe d’Espace mom®

wpChatIcon

Centre de préférences en matière de confidentialité